Sainte-Claire-de-Colombourg

Les affiches

(Macamic)

Juin 2020

Carte du village

Informations générales

Population: environ 600 habitants (Colombourg seulement)

Colombourgeois / Colombourgeoises

Paroisse: Sainte-Claire

Église: Sainte-Claire (1939), contient 400 places assises.

Patronne: Sainte-Claire-d'Assise

Signification de Colombourg

Ce toponyme est composé des mots COLON et de BOURG pour Bourg de Colon

Situé dans le canton Palmarolle et dans le canton La Sarre.

Vue sur le village

Juin 2020

Église

Les cotes exprimant l'évaluation de la valeur patrimoniale d'un lieu de culte doivent être comprises ainsi :

  • Incontournable (A)

  • Exceptionnelle (B)

  • Supérieure (C)

  • Moyenne (D)

  • Faible (E)

*Évaluation réalisée en 2003

Monsieur Donat-Honorius Dallaire

Responsable de la construction de l’église, du presbytère et de l’école.

Photo prise entre 1935 - 1940

Église actuelle  (2)

Juin 2020

Église en 2003

Juin 2020

Cimetière  (4)

Vue générale

Juin 2020

Croix, pierres, stèles particulières

Au fond du terrain...

Juin 2020

Juin 2020

Le charnier d'origine

Il pouvait contenir jusqu’à 20 cercueils. 

Il est encore présent au cimetière.

Petite grille d'aération.

Juin 2020

Le charnier actuel

Juin 2020

Statues 

Juin 2020

Croix de chemin

La croix de chemin a été érigée en 1952 et bénite en 1954 (photo originale)

Croix située au 610, Rang 10 et 1 à Macamic (secteur de Colombourg) en Abitibi-Témiscamingue. Cette croix de béton est peinte en blanc, le décor ducentre et des extrémités ainsi que le chanfrein sont peints en noir. Axe : Cœur, décor du centre à motif cercle. Hampe : INRI.

N.B. : Après vérification en juin 2020, la croix n’est plus là.

Anciennes photos

Prêtres du village

Maires du village

* Loyola Carrier décédé le 12 juin 1976

Trefflé Morissette (1926 – 1929)

Joseph Aubé (1929 – 1931)

Joseph Dion (1931 -1933)

Joseph Boutin (1933 – 1941)

Donat Mongrain (1941 – 1949)

Irénée Aubé (1949 – 1951)

Adelphe Ayotte (1951 -1958)

Wilfrid Lamontagne (1958 – 1961)

Gaston Verville (1961 – 1963)

Patrice Lamarre (1963 – 1977)

???

Histoire du village

1914

Arrivé du premier colon M. Louis Ayotte le 16 juillet 1914, en provenance de St-Stanislas. Arrive dans le canton La Sarre avec sa femme Noémie Perron et ses 4 garçons (Donat (12 ans), Wilson (10 ans), John (8 ans) et Aldem (6 ans).

La famille débarque près de la future gare de Colombourg ou Louis dresse une petite tente comme abri temporaire. Sa jument blanche étant de voyage et c’est ainsi que la station de Colombourg sera connu sous le nom de : Arrêt du cheval blanc.

«Mon père m’avait acheté une 22 pour aller à la chasse car, dans ce temps-là, y’avait du lièvre, de la perdrix, des orignaux qu’on voyait passer dans les abatis. On a passé l’hiver, le printemps et l’été 1914-1915 tout seuls. Y’avait des mouches... on en a mangé!»

Ensuite, il achète un camp situé sur le bord de la rivière White Fish à La Sarre, près de la voie ferrée.

M. Ayotte décède le 14 mai 1938 à La Sarre.

1916

Au cours de l’été, un citoyen effrayé abat à coups de feu un prisonnier allemand évadé du camp de concentration de Spirit Lake. Cette tragédie se déroule sur la voie ferrée à moins d’un mille à l’est de La Sarre.

1921

C’était un Dimanche (10 juillet), la plupart des gens étaient partie à la messe à La Sarre, laissant les gens âgés, les malades et les jeunes enfants.

Un feu de forêt avance rapidement de Palmarolle vers le village.

Les habitant se mettent à l’abrie sur le petit pont à l’entrée du village.

Lorsque les gens revenaient de la ville, ils se précipitent vers le pont.

On raconte que les femmes et enfants se protégeaient avec des couvertures mouillées dans le ruisseau.

Les hommes arrosaient le pont pour le protéger.

Presque tout le village brûla.

1921-1922

Construction de la petite station de Colombourg

Construction d’une petite chapelle dans le rang 2; celle-ci brûla en 1933.

Une petite station vint s’installer près de la voie ferrée,  rang 4-5 (sur la route 111 aujourd’hui). Des familles s’occupent de la distribution du courrier. Le bureau de poste se nommait : Colon-Bourg.

La première institutrice fut Bernadette Larrivée

1924

Les gens de Sainte-Claire devaient parcourir 40 km pour apporter le lait à la beurrerie la plus proche.

1925

En avril 1925, Colombourg ouvre sa propre Beurrerie.

Deux à trois fois par semaine, les bidons de lait sont ramassés et livrés à la beurrerie du village. L’opération se fait tôt le matin pour empêcher de faire surir le lait par temps chaud.

1926

Érection municipale

La paroisse fut érigée civilement après des démarches pour se dissocier de la ville de La Sarre.

Une déclaration devait indiquer la présence de 300 âmes dans la municipalité demandeur tout en s’assurant de la présence de 300 âmes dans l’autre municipalité.

Le 2 juillet 1926

1928

Le 26 mai 1928

BULLETIN OFFICIEL  

DU 

MINISTÈRE   DE   LA   VOIRIE

 

État des chemins:

Mauvais  de  Authier  à  Colombourg. 

Passable  de  Colombourg  à  La  Reine.

1931

La Gazette du Nord, Vendredi le 31 juillet 1931

Un incendie a détruit la maison de M. Joseph P. Boutin, cantonnier du département de la voierie.

Dans l’après-midi, M. et Mme Boutin étaient allé cueillir des bleuets avec leurs enfants. Trois enfants ont demeurés à la maison : 1 bébé + Armand et Maurice, dont l’un âgé de 16 ans.

Vers 3h00, ces derniers voulurent allumer le poele de la cuisine. Pour mieux activer le feu, ils voulurent y jeter du pétrole. Malheureusement, ils y jetèrent de la térébenthine par erreur.

Le poêle explosa projetant l’un deux près de la porte de sortie. Il s’évanouie là. L’autre réussi à sortir et, revenu de son effroi, il se hâta d’aider son frère à sortir de la maison ou déjà l’incendie c’était propagé dans toutes les pièces.

Il était trop tard pour porter secours au bébé qui périt dans les flammes.

1933

Érection canonique

Arrivée du curé fondateur du village de Colombourg en septembre 1933 : L’Abbé Joseph-Désiré Roy.

L’abbé J.-Désiré Roy

1927 à 1928 :Vicaire à La Reine

1928 à 1930 :Macamic

1930 à 1931 :La Sarre

1931 à 1933 :La Tuque

1933 à 1944 :Colombourg

1944 à 1963 :Dupuy

Le premier sacristain était Cyrille Macameau

En 1933, la petite chapelle brûla, la maisonnette de M. André Laprise servit de résidence au curé Roy en attendant la construction de l'église.

Construction de la première église (endroit actuel de la salle municipale) Première messe à l’automne 1933.

Première beurerie à Colombourg

Cimetière

Don d'un terrain à la fabrique pour le site du cimetière par M. Cyrille Macameau et par M. Joseph Aubé

1934

Presbytère

Construction du presbytère par M. Honorius Dallaire.

La première ménagère du curé fut Mme Maria Goulet-Demers.

1935

Bureau de poste

Le 7 septembre, fondation du bureau de poste de Colombourg. Le courrier est reçu directement du train CN et transporté au village.

Unité sanitaire

Programme pour la semaine du 10 juin.

Les infirmières accompagneront les médecins pour les visites à domicile. À Colombourg le 6 juin.

Magasin générale de M. Donat-Honorius Dallaire

Vue du clocher de l'église actuel. Environ 1940-1941

1938-1939

Premier poteau d'éclectricité au village

1939

Construction de l'église par M. Donat-Honorius Dallaire

Église et presbytère

Mariage le 4 octobre 1939

René Leclerc et Émilienne Moreau. Photo prise sur la galerie du Presbytère.

1940

Érection canonique le 18 avril 1940

Église en 1940

1941

Rassemblement des Fermières au presbytère

Intérieur de l'église

1943

Funérailles à Colombourg

Murielle Dutil

Murielle Dutil, actrice Québécoise est née le 8 décembre à Colombourg. Fille de Joseph Dutil et d’Élisaberth Dorval

*********************

Claudia Dallaire, file de Honoris Dallaire posée en avant du presbytère.

1944

Caisse Populaire à Colombourg

La caisse populaire de Ste-Claire de Colombourg : 35 sociétaires ont souscrits 43 parts sociales.

Moins 1 mois après la fondation, le 18 janvier, l’actif de cette caisse était de 2 800.00$

1945

Population: 712 habitants

Souscriptions au Timbre de Noël  de l’Abitibi-Ouest

BONNE SANTE

Protégez votre Foyer contre la tuberculose

10.12$

Cérémonie de confirmation (entre 1945 et 1947)

Couvent en 1945

1946

Arrivée du Curé Julien-Armand Gendron jusqu’en 1963

Il parait que le curé Gendron était très gêné et qu’il disait l’homélie en bas.

Il était un travailleur acharné, bricoleur génial, adroit de ses mains. Il a construit plusieurs meubles dont le confessionnal de La Reine.

1949

École du village

1954

Chez Cyprien Vézeau

1956

M. Jules Bélanger achète le magasin général de M. Honorius Dallaire.

1957

Le 10 juin, rénovation du cimetière et construction d’un charnier surmonté de son corpus

1959

1962

Ordination

Le 30 juin, un évènement important dans la paroisse. L’ordination d’un nouveau prêtre (Bruno Vézeau)

La cérémonie se déroula en l’église de Ste-Claire de Colombourg.

1963

Décès du curé fondateur

Décès du Curé Joseph- Désiré Roy le 13 décembre à l’âge de 68 ans et 7 mois.

Inhumé à Dupuy.

1968

École, salle municipale, presbytère et Église

1971

Résolution municipale pour la reconstruction du pont entre Colombourg et Ste-Hélène de Mancebourg.

1976

Les sœurs de Saint-François d’Assise de Lyon viennent prêter main forte à la paroisse comme animatrices de pastorale.

1980

L’artiste-peintre René Michot, a remis à la communauté Chrétienne de Colombourg, le 19 avril 1980, le très beau tryptique qu’il a réalisé et qui symbolise la vie de Sainte-Claire d’Assise

1981

55e anniversaire de la paroisse

1982

Bureau de poste et le Magasin général en 1982

1984

M. Dallaire vend le magasin général à Claude Labbé en juin 1984.

1989

Hélène Lecours et Daniel Villeneuve reviennent vivre à Colombourg. Ils ouvrent un dépanneur dans leur maison.

1990

Du mois d’Août 1990 et ce jusqu’en Juin 1996, la famille Beaudette-Marcotte (Line et Stéphane) co-habite avec le curé Jacques Harvey au presbytère.

C’était la première demande d’autorisation dans ce sens fait à l’évêché

Le curé pris possession de la plus petite chambre soit celle au pied de l’escalier (Irène aujourd’hui).

Mme Beaudette assurait le service clérical de la Fabrique et M. Marcotte agissait comme Bedeau.

Le couple ont eu 2 enfants (Mélanie et Valérie) lors de cette période de co-habitation.

1991

La fabrique fait installer une clôture en fer forgé et plante 60 conifères au cimetière de Colombourg.

Le magasin général de M. Labée est la proie des flammes.

1997

Agrandissement de la salle municipale, ancienne église.

La fabrique vent le presbytère pour la somme de 1$ à la municipalité de Colombourg.

On attribut le nom de BOURGARDE (par Alain Marquis)

Des organismes occupent les lieux :

  • Cercle des Fermières

  • Comité des Loisirs

  • Club Optimiste

  • Bureau de la Fabrique

  • Comptoir familial (1998), situé au 2e étage

1999

Production des armoiries (idée de Richard Michaud)

Décret du Rudbeckia comme fleur emblème de Colombourg)

2002

Le 6 mars, la paroisse fusionne avec la ville de Macamic.

2004

Acquisition du presbytère par M. Denis Bédard et M. Stéphane Labrie le 20 mai 2004.

La maison est en location court terme pour réunion de famille, groupes, festivités. Le prix varie selon le nombre de pièces utilisés.

2014

Acquisition de l’ancien presbytère par les propriétaires actuels du gîte en Octobre.

Rénovations majeures :

  • Changement de toutes les portes et fenêtres

  • Installation d’un drain autour de la maison

  • Construction d’une nouvelle galerie.

  • Rénovation de la toiture

  • Peinture des bardeaux extérieurs

  • Renforcement des solives au sous-sol

  • Changement du système de chauffage. Et bien d’autres rénovations intérieures.

Histoire du village à suivre....

© 2023 par Chambres d'hôtes. Créé avec Wix.com

Réservation par téléphone au:

1-819-333-0222​